Site d’informations en ligne, sur Bagnères de Bigorre et le Pays de la Haute Bigorre
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Jean-Bernard Sempastous, maire de Bagnères et Bruno Vinualès, conseiller départemental et maire-adjoint de Lourdes, appellent à voter en faveur d’Emmanuel Macron

mardi 2 mai 2017 par Rédaction

Cet après-midi, Jean-Bernard Sempastous, maire de Bagnères-de-Bigorre , a tenu une conférence de presse pour appeler à voter en faveur d’Emmanuel Macron. A ses côtés se trouvait Bruno Vinualès, conseiller départemental du canton de Lourdes 2 et adjoint à la maire de Lourdes. « Ce sont deux citoyens très engagés sur leurs territoires respectifs qui ont souhaité faire cette conférence de presse et en aucun cas ce sont des responsables d’En Marche ! qui s’expriment. C’est le maire de Bagnères et le conseiller départemental et maire adjoint de Lourdes que vous avez devant vous  », a fait observer le premier magistrat avant de faire la déclaration ci-dessous :

La déclaration de Jean-Bernard Sempastous

A quelques jours du 2nd tour des présidentielles, j’ai décidé d’appeler les électeurs à la mobilisation générale et au vote en faveur d’Emmanuel Macron, car contrairement à ce que disent certains depuis le soir du 1er tour, rien n’est acquis et le résultat du 7 mai n’est pas certain. Le FN n’a jamais été aussi proche de gouverner, il faut être très vigilant. Depuis 2002 et le front républicain, les marges ont fondu. Dimanche prochain, aucune voix ne doit manquer à EM.

- Pourquoi voter Emmanuel MACRON ?

Choisir le vote blanc ou l’abstention n’est pas un rempart contre le FN, c’est au contraire aider MLP.

- Le FN est incompatible avec les valeurs républicaines que j’ai toujours défendues, avec notre histoire et notre identité.

EM c’est le choix du renouveau en politique, c’est une nouvelle manière de faire de la politique : en 1 an, il a réussi à s’affranchir des partis politiques traditionnels, à bâtir un programme, à faire campagne en-dehors des partis. Cela prouve une grande force, une grande intelligence, et une motivation à toute épreuve.

C’est le candidat de la libération des énergies, le candidat d’une France plus juste, d’une France audacieuse tournée vers le futur et non pas le repli sur soi. C’est le candidat de la démocratie, mais une démocratie rénovée qu’il veut renouveler en profondeur en dépassant les sectarismes et les oppositions idéologiques.

- Contrairement à ce que rabâche MLP, le FN n’est pas un parti hors système, mais c’est au contraire un pur produit du système manipulé par une seule famille.

- Voir le FN diriger la France serait un séisme géopolitique qui agiterait non pas uniquement la France mais l’Europe dans son ensemble.

Le programme du FN conduirait à liquider la construction européenne et à disloquer ce que nos anciens ont mis des années à bâtir et dont peu mesure encore les enjeux, celui d’une paix durable sur notre continent.

- La victoire d’EM au contraire signerait la relance du couple franco-allemand pierre angulaire du projet européen qu’il fera évoluer pour le moderniser.

- Un mot sur un aspect du programme de MLP rarement abordé, mais dont elle se targue d’être la candidate, la défense du droit des femmes.

MLP candidate des femmes est une imposture : députée au Parlement, sur les 59 textes présentés pour faire progresser les droits des femmes, elle a voté contre 17 d’entre eux, s’est abstenue 7 fois et été absente 32 fois... signe d’un intérêt manifeste pour la cause des femmes.

-MLP représente un parti dangereux et xénophobe ne l’oublions pas.

-Quant aux arguments liés à la jeunesse d’EM, Justin Trudeau, 1er Ministre canadien très populaire, se voit-il reproché sa jeunesse dans la conduite des affaires de son pays ? Au contraire, sa jeunesse est plutôt considérée comme un atout.

Quant à l’expérience professionnelle d’EM dans le monde bancaire, on reproche à la quasi-totalité de la classe politique de n’avoir justement fait que de la politique et d’être coupé du monde du travail, l’expérience de Macron dans le privé est une bonne chose.

- Si EM est élu, il faudra que son mouvement en marche bénéficie d’une majorité pour défendre et appliquer son programme. Je ne doute pas de sa capacité à mobiliser les énergies collectives pour rassembler et obtenir un soutien parlementaire.

L’intervention de Bruno Vinualès,
conseiller départemental et adjoint à la maire de Lourdes

En tout premier lieu, je tiens à remercier Mr le Maire de Bagnères Jean-Bernard Sempastous qui me fait l’honneur et l’amitié de m’accueillir au sein de sa mairie. Il me tenait à cœur de me rapprocher de Montgaillard pour vous transmettre ce message.

A quelques jours du deuxième tour de l’élection Présidentielle, je souhaite tirer le signal d’alarme. J’ai en effet été surpris et même choqué par l’attitude de certaines personnes alors que je tractais dans les rues de Lourdes. Avec nos équipes nous avons dû faire face à des attitudes trop souvent agressives, lorsque nous proposions le document d’Emmanuel Macron. J’ai pris conscience du réel danger que représente Marine Le Pen en finale de cette élection.

Jean-Marie Le Pen lui n’a pas changé, il l’a encore prouvé en expliquant qu’Emmanuel Macron ne pouvait entrevoir l’avenir car il n’avait pas d’enfants. Quel irrespect et quelle violence dans ses mots. C’est bien sa marque de fabrique. Même si Madame Le Pen s’en détourne, il reste le Président d’honneur de son mouvement le Front National...

Mais Marine, essayant de faire disparaître son nom de famille « Le Pen » pour tenter de faire oublier son héritage, elle, est bien plus fine et plus délicate. Elle met en avant sa féminité pour soi-disant défendre les femmes. La réalité c’est que sur 59 propositions de texte présentées à l’Europe, elle a seulement voté POUR à 3 reprises, s’est abstenue 17 fois et surtout s’est opposée le reste du temps c’est-à-dire 39 fois. La réalité c’est que Marine Le Pen lorsqu’elle en a l’occasion ne fait pas avancer le statut des femmes. C’est bien çà la stratégie féminine de Madame Le Pen : Mettre du vernis sur les chiffres qui la dérange, maquiller les informations qui lui déplaisent, travestir la vérité et se rendre plus sexy que son père. Elle fait le lit du FN sur la colère, les peurs pour mieux y coucher les déçus, ou les démunis. Elle promet des lendemains qui chantent alors que son projet ne pourra donner vie qu’à de terribles cauchemars. D’ailleurs son projet est plutôt du genre transformiste. Avant elle sortait indubitablement de l’Europe, maintenant elle parle de négociation avec l’Europe. Elle évoquait la fin de l’euro maintenant elle parle d’une monnaie en cohabitation avec l’euro. Cela fait 40 ans que le FN change de costume au gré des rendez-vous et tortille pour espérer séduire...

Elle a tout de même fini par attirer dans ses résilles Mr Dupont-Aignan. On entend désormais fredonner que le FN ressemble au Gaullisme, en aurait le même profil ou du moins quelques traits de caractère. Allons Gaullistes réveillez-vous ! Ne vous laissez pas endormir de la sorte. Ne vous laissez pas tatouer impunément la flamme du FN sur le front ! Résistez et dénoncez ! Comprenez que cette marque est incompatible mais surtout indélébile !

Certes ces dernières décennies ont soulevé la déception. Les réformes tant promises, nécessaires à la relance de la France n’ont pas été mises en oeuvre. L’Europe n’a peut-être pas su évoluer comme nous l’espérions. Mais le protectionnisme, le sectarisme, la division et la haine n’ont jamais été et ne seront jamais la solution ! Il en est de notre responsabilité d’élu, de le rappeler.

Une majorité d’économistes ont analysé le programme d’En Marche ! Ils ont reconnu que c’était le programme le plus fiable parce que réalisable, contrairement à celui du Front National. Il a entre autre pour objectif de redonner du pouvoir d’achat, de consolider une classe moyenne la plus large possible, de simplifier la vie des entreprises, de relancer l’emploi, de lancer un plan d’investissement de 50 milliards d’euros, de créer un fond pour l’industrie et l’innovation, libérer l’initiative économique et individuelle, changer le rapport à l’écologie et à l’environnement en revisitant notre modèle de développement et de production, repositionner la puissance de l’Etat au service de la protection de tous, mais aussi faire évoluer l’Europe. Car je vous le dis, sortir de l’Europe, c’est se jeter irrémédiablement dans le chaos. Comment seulement imaginer exister seul face aux grandes puissances économiques que représentent les Etats-Unis, la Chine, la Russie, le Canada ou le Mercosur d’Amérique du sud ?

J’ai eu la chance de rencontrer Emmanuel Macron. C’est vrai il est jeune. Mais depuis quand la jeunesse fait-elle obstacle à l’intelligence, à la raison, à la sagesse et à la maturité ? De plus j’ai découvert un homme courageux, authentique, sincère, humaniste avec la volonté d’être exemplaire. Je n’oublie pas que ces valeurs lui ont été transmises par sa grand-mère, pas très loin d’ici, à Montgaillard. Parce que ces valeurs qui le caractérisent, ce sont aussi les nôtres. Tous les jours à Lourdes je constate et j’apprécie la générosité, le partage, l’amour du prochain, le don de soi. Je vous le dis : ces valeurs, elles ont pris racines ici chez nous, dans notre territoire. Alors soyons en fier ! Et lorsque nous parlons d’économie, je voudrais simplement rappeler que Lourdes et nos vallées vivent depuis toujours et continueront de s’alimenter de nos clientèles internationales. Nous sommes et avons toujours été ouverts sur le monde. C’est une de nos spécificités mais surtout notre force. Alors disons « NON » au repli, au renfermement, à la haine et aux chants de la sirène Marine Le Pen et clamons haut et fort « OUI » à Emmanuel Macron, au rassemblement, à l’ouverture, à la bienveillance, à la cohérence et surtout à un nouvel avenir qui permettra de construire le bonheur de tous les français et de nos enfants.

Et les législatives ?

Jean-Bernard Sempastous et Emmanuel Macron se connaissent bien. D’aucuns annoncent la candidature du maire de Bagnères sous l’étiquette macronienne En Marche ! aux élections législatives, dans la 1e circonscription des Hautes-Pyrénées. Qu’en est-il ? « Je ne suis pas candidat pour l’instant et encore moins investi, répond-il. Mais si Emmanuel me le redemande, je dirai OUI ».