Site d’informations en ligne, sur Bagnères de Bigorre et le Pays de la Haute Bigorre

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

La fermeture des urgences de Bagnères-de-Bigorre est un choix politique (Communiqué de Sylvie Ferrer, députée LFI)

mardi 30 avril 2024 par Rédaction

Sept mois après l’opération « ville morte » le 4 octobre dernier, qui avait mobilisé plus de 2200 personnes venues demander le maintien des urgences de l’hôpital de Bagnères-de-Bigorre, les voici à nouveau malmenées.

En tout, ce ne sont pas moins de treize jours au mois de mai pendant lesquels la population trouvera porte close et devra être redirigée vers Tarbes !

Cela fait aujourd’hui plus de deux ans et demi que le service des urgences de Bagnères-de-Bigorre se meurt à petit feu, à coups de fermetures répétées et par manque de personnel.

Alors que la Fédération Hospitalière de France réclame 5 milliards d’euros supplémentaires pour 2024, Sylvie Ferrer, députée LFI-NUPES des Hautes-Pyrénées rappelle qu’il est de la responsabilité du gouvernement de prendre des mesures pour faire revenir les personnels dans nos hôpitaux. Et pour cela, il doit voter un budget en fonction des besoins de la population. Il est très important pour notre territoire rural d’avoir un hôpital public avec des urgences ouvertes 24h/24 d’abord pour avoir un service auquel les habitants et les touristes ont droit mais aussi pour garder son attractivité.

Le démantèlement du service public hospitalier n’est pas une fatalité, à nous toutes et tous de continuer la lutte pour défendre et développer une offre de soins dans nos territoires ruraux.